lundi 18 février 2013

Les bugnes de Carnaval



Dans de nombreuses régions de France, on confectionne traditionnellement des beignets pour fêter Mardi-Gras.

Ce sont des coutumes qui  remontent à la Rome Antique et au Moyen-Age. On s'en régalait  autrefois avant d'entrer dans la période de jeûne du Carême.





Dans notre région, ces beignets portent le nom de "ganses" : on les déguste pendant toute la période de Carnaval.  
Façonnées en forme de rubans noués et aromatisées à la fleur d'oranger, ce sont des gourmandises incontournables de la cuisine niçoise. 

Il existe une multitude de variantes de recettes, certaines à pâte dense, d'autres à pâte soufflée, plus légères.

On les trouve dans d'autres régions sous le nom de bugnes, oreillettes, ou merveilles.





Les bugnes lyonnaises sont les plus connues,  mais elles seraient originellement une tradition culinaire savoyarde qui s'est étendue jusqu'à Lyon et la Vallée du Rhône.

Voici une recette de bugnes, qui a été testée et approuvée chez nous, même si je ne peux pas garantir qu'elle soit "la" recette traditionnelle.
Elle m'a été conseillée par ma maman, qui  l'avait soigneusement  recopiée dans son cahier de recettes.

Cette première fournée de bugnes a disparu bien plus rapidement que le temps nécessaire à leur préparation ... 
Il faut dire que l'on a du mal à résister à ces gourmandises dorées, moelleuses et fondantes.

J'ai quand même réussi à faire patienter les gourmands le temps de faire quelques photos, afin de partager cette recette avec vous !






Ingrédients

250 g de farine avec levure intégrée
2 oeufs
2 cuill. à soupe de lait tiède
25 g de sucre semoule
1 cuill. à café de sel
100 g de beurre mou
le zeste d'un citron
1 cuill. à soupe de rhum brun (facultatif)
1 cuill. à soupe d'eau de fleur d'oranger
Bain d'huile : 1,5 l d'huile spéciale friture


Réalisation

  • Verser la farine dans un saladier ou dans le bol du robot batteur.
  • Creuser un puits et y ajouter les oeufs préalablement battus, le lait tiède, le sel et le sucre semoule.
  • Pétrir quelques minutes.
  • Ajouter le rhum, l'eau de fleur d'oranger et le zeste de citron.
  • Pétrir 5 minutes.
  • Ajouter le beurre mou. 
  • Pétrir encore 10 minutes jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène et se décolle des bords du bol.
  • Couvrir d'un linge et laisser reposer 1 heure à température ambiante.
  • Recouvrir ensuite d'un film alimentaire et réserver une heure minimum au réfrigérateur (J'ai fait la pâte la veille et l'ai laissée au frais jusqu'au lendemain, le résultat était parfait).
  • Sortir la pâte, la malaxer quelques instants et reformer une boule. 
  • Fariner un plan de travail et y étaler la pâte sur une épaisseur de 4 mm.
  • A l'aide d'une roulette dentelée, découper des carrés de pâte de 5 cm de côté.
  • Façonner les bugnes : inciser le milieu de chaque carré, puis passer une pointe dans le trou pour former un noeud.
  • Laisser lever à température ambiante le temps de faire chauffer l'huile.
  • Faire chauffer l'huile à 160° C dans une friteuse.
  • Plonger les bugnes 3 par 3 dans l'huile chaude. La cuisson est assez rapide.
  • Laisser les bugnes gonfler, puis les retourner dès qu'elles remontent à la surface et qu'elles sont dorées.
  • Laisser cuire une minute environ de l'autre côté.
  • A l'aide d'une araignée retirer les bugnes de l'huile avant qu'elles ne brunissent.
  • Les égoutter sur un papier absorbant.
  • Attention, si les bugnes sont trop brunes, c’est que l'huile est trop chaude. Il faut alors baisser le feu et attendre que l'huile atteigne la bonne température pour y plonger les autres bugnes.
  • Laisser refroidir les bugnes, puis les saupoudrer de sucre glace avant de les servir.




Mardi Gras, ne t'en vas pas, y a des bugnes, y a des bugnes,

Mardi Gras, ne t'en vas pas, y a des bugnes, t'en auras pas !





5 commentaires:

  1. C'est trop beau, bravo bravo Laurence !! J'en baaave ! :))) Bisous !!

    RépondreSupprimer
  2. Superbe :)
    ça m'a mis l'eau à la bouche :)

    Cyril de mon-assiette.com

    RépondreSupprimer
  3. Belle recette,

    mais en tant que nissart li ganses c'est fleur d'orange et un peu de zest uniquement pas de rhum et frit a l'huile d'olive, certe les nordiste font la moue quand je dis ça mais c'est meilleur

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Laurence,
    Nous avons testé la recette ce week-end, mais je me suis retrouvée avec une pâte toute molle et collante :o(((
    Nous l'avons retravaillé avec un peu de farine, elle n'avait malheureusement pas l'aspect de ta jolie photo, mais après cuisson nous avons quand même tout dévoré !
    L'astuce de ma fille (comme si il n'y avait pas assez de rhum...), elle a passé un pinceau avec un sirop à base de rhum puis mis du sucre glace !
    Je voulais savoir si les tiens sont soufflés ? (ce n'était pas notre cas)
    Merci encore pour tes recettes gourmandes !
    Anna

    RépondreSupprimer

Quelques mots pour donner votre avis m'aideront à progresser et persévérer !

Vos variations préférées cette semaine