mardi 21 mai 2013

Brioches à la rose pour "une journée autour de la rose" ... à la Colle-sur-Loup.



Chaque mois de mai, une "Journée autour de la Rose" est organisée dans les rues de La Colle-sur-Loup pour célébrer et honorer le souvenir des anciennes activités agricoles florales de la commune.

En effet, jusqu’au début du vingtième siècle, la "Rose de Mai " ou "Rose Centifolia" et les fleurs à parfum étaient cultivées en abondance sur les terres colloises car La Colle sur Loup était l’un des principaux fournisseurs en fleurs des parfumeries grassoises. 







La "Fête de la Rose" permet de découvrir l’histoire de ces cultures locales et met à l’honneur les fleurs de la région de diverses façons : plantations, cosmétiques, distillations, préparations culinaires, artisanat d'art, etc.




Niçoise de naissance, j'habite à la Colle depuis bientôt quatre ans, au cœur du vieux village, et j'ai donc la chance d'être aux premières loges des festivités qui y sont organisées ! 

A l’occasion de la "Fête de la rose " 2013, j’ai participé à ma façon à la célébration de la Rose de Mai avec une petite contribution culinaire :  des brioches parfumées à la rose.

Avant de vous dévoiler les détails de la recette, je vous propose de découvrir la Colle-Loup et sa fête, à travers une visite guidée en images !




Si vous ne connaissez pas encore La Colle-sur-Loup, il est temps de combler vos lacunes !

Petite ville du pays Vençois, voisine de Saint-Paul-de-Vence, La Colle-sur-Loup tient son nom des collines sur lesquelles elle s'étend, et de la rivière le "Loup". 
Située en retrait du littoral, bien que proche des grandes villes comme Nice, Antibes ou Grasse, elle bénéficie d'un environnement naturel verdoyant et préservé, et possède un important patrimoine culturel provençal, artistique et religieux.
Ancienne capitale de la rose à parfum (rose Centifolia), et nommée autrefois "Cité des Roses", la Colle-sur-Loup a longtemps reçu de nombreux artistes à l'occasion de la Fête des Roses célébrée au mois de mai (Luis Mariano, Gary Cooper, Michèle Mercier, Bourvil, Brigitte Bardot…) 
La Colle a également compté parmi ses habitants des familles célèbres, comme celle de l’écrivain Eugène Sue, ou celle de l’artiste peintre niçois Yves Klein, connu notamment pour ses monochromes « bleus ».
Ses ruelles,  où commerces et restaurants côtoient les boutiques d'antiquaires, artisans et créateurs d'art, accueillent de nombreuses manifestations tout au long de l'année.





L’histoire de la Colle-sur-Loup est liée à de à celles de Vence, Cagnes, Villeneuve-Loubet, et St-Paul, communes du  Comté de Provence.
Longtemps simple faubourg de Saint-Paul, l’essor de la commune a véritablement commencé  à partir du 16ème siècle, lorsque le roi François 1er décida de modifier les remparts de Saint-Paul, contraignant une grande partie de la population à quitter le village et à s’installer sur les coteaux voisins, appelés communément « Les Colles ».
Il résulta de l’arrivée massive de ces familles une réorganisation des activités de la bourgade, et au cours des 17ème et 18ème siècles un nouveau dynamisme fut observé.
Les terres de La Colle, abondantes en sources, furent alors exploitées  dans la culture d’oliviers, de vignes, de céréales, d’agrumes, de pâturages et l’artisanat se multiplia dans des activités de poteries, tissage, fonderies, selliers, moulins à huile et farine… et une nouvelle agglomération apparut.
Au 19ème siècle l’essor de La Colle se confirma avec une croissance importante de la population, dépassant même celle de Saint-Paul. 
A cette époque le village, fort de ses atouts agricoles, industriels, commerciaux et artisanaux devint un modèle de cité rurale, l’un des plus modernes de la région.
La commune diversifia alors ses activités agricoles et devint l'un des principaux fournisseurs de l’industrie horticole grassoise : spécialisée dans la production de roses et de fleurs à parfum, elle acquit une grande renommée et gagna le statut de "Cité des Roses".


Cueillette de roses à La Colle-sur-Loup
(source : http://www.lacollesurloup.fr    Balade à travers les temps)

Au début du 20ème siècle, une ligne de tramway reliait le village aux villes de Cagnes et de Vence. (Sur la ligne Nice - Grasse)
Mais les deux guerres mondiales ont successivement stoppé de façon brutale l’élan dynamique du siècle précédent.
La commune de La Colle dut alors adapter ses activités, et malheureusement, les exploitations agricoles disparurent au profit de l’urbanisation et du tourisme. 
Les champs de roses ne sont plus, mais au printemps, les nombreux rosiers du vieux bourg offrent un merveilleux spectacle aux promeneurs.




Je vous propose à présent quelques images fixées au gré d'une promenade dans la Colle-sur-Loup, dimanche 12 mai 2013.



Exposition  "La Colle au temps des fleurs" à l'Espace "Rose de Mai"
La Colle au temps des fleurs

Animations Place De Gaulle


Distillation d'eau de rose avec un alambic, rue Clémenceau
Distillation d'eau de rose avec alambic

Animations dans les rues du village
Danses folkloriques et déambulations dans les rues du village, exposition de vieux outils

Spécialités à la rose et menus de fête
Mise à l'honneur des roses sous différentes formes

Animations et défilés dans les rues du village
Promenades en calèches fleuries et en poney, parade de voitures de prestige décorées de fleurs

Artisanat d'art, décorations florales et vente de fleurs




Voilà enfin la recette des brioches à la rose que j'ai préparées  à l'occasion de cette journée de fête.

Légères et parfumées, ce sont de délicates gourmandises qui pourraient presque se prendre pour des fleurs.





Brioches à la rose pour "une journée autour de la rose"


Ingrédients

Pâte à brioche
300 g de farine (+ 25 g éventuellement)
30 g de sucre semoule
12 g de levure
50 ml de lait 
2 oeufs
50 g de beurre mou
le zeste râpé d'un citron
3 cuill. à soupe d'eau florale de rose de Mai artisanale
(ferme du Val del Prat Lucéram)


Garniture
 30 g de beurre
3 cuill. à soupe de sirop de rose artisanal
30 g d'amandes en poudre
50 g de chocolat blanc Ivoire de Valrhona
sucre grains 
éclats de pétales de rose cristalisés

Glaçage
 eau de rose
sirop de rose artisanal




Ingrédients

Pâte à brioche
  • Sortir le beurre du réfrigérateur bien à l'avance.
  • Couper le beurre en petits dés et le laisser ramollir à température ambiante.
  • Délayer la levure dans le lait à peine tiédi. Laisser reposer 5 minutes.
  • Dans un bol, battre les oeufs en omelette.
  • Râper finement le zeste du citron.
  • Dans le bol d'un robot batteur (avec le crochet), mélanger la farine, le sel, le sucre, et le zeste de citron.
  • Ajouter le mélange lait-levure et commencer à pétrir doucement (vitesse 1), puis ajouter progressivement l'eau de rose et les oeufs battus en continuant à pétrir pour obtenir une pâte lisse et homogène.
  • Pétrir encore quelques minutes (vitesse 2) jusqu'à ce que la pâte soit souple et élastique.
  • Incorporer ensuite petit à petit le beurre en dés.
  • Continuer à pétrir pendant encore 15 minutes à 20 minutes à la vitesse 2, jusqu'à ce que le beurre soit complètement incorporé et que la pâte soit lisse, et se décolle de la paroi du bol. 
  • Ajouter 25 g de farine si la pâte reste trop collante. Elle doit cependant rester assez molle pour donner une brioche moelleuse à souhait.
  • Former une boule, réserver dans un saladier couvert d'un linge et laisser reposer 2 heures minimum, dans un endroit chaud et à l'abri des courants d'air, jusqu'à ce que la pâte double de volume.
  • Rompre ensuite la pâte pour la ramener à son volume initial.
  • Reformer une boule et la déposer dans un saladier.
  • Recouvrir d'un film alimentaire et réserver au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

Façonnage
  • Sortir la pâte du réfrigérateur et la déposer sur un plan de travail fariné.
  • Étaler à l'aide d'un rouleau en une abaisse rectangle. Les brioche seront plus réussies si la pâte est étalée au maximum (au moins 50x40 cm)
  • Préparer la garniture :
    • Concasser le chocolat blanc dans un mortier pour obtenir des pépites.
    • Mélanger le beurre fondu et le sirop de rose.
  • Répartir uniformément ce mélange sur toute la surface de la pâte, à l'aide d'un pinceau.
  • Répartir ensuite également les amandes en poudre et le chocolat blanc concassé sur toute la surface de la pâte.
  • Rouler la pâte sur elle-même du côté le plus long (comme pour un gâteau roulé).
  • Découper des tronçons de 3 cm de large environ.
  • Disposer les brioches sur une plaque à tartelettes en silicone en les espaçant suffisamment pour qu'elles puissent gonfler sans se toucher ... 
  • J'ai utilisé 2 plaques : 6 brioches sur chaque plaque.
  • Badigeonner les brioches de beurre fondu.
  • Saupoudrer de sucre en grain et d'éclats de pétales de roses cristallisés.
  • Laisser de nouveau reposer pendant  1 heure  environ. La pâte doit doubler de volume.

Cuisson des brioches
  • Préchauffer le four à 170 °C.
  • Badigeonner les brioches de lait à l'aide d'un pinceau.
  • Saupoudrer les brioches d'éclats d'amandes.
  • Mettre à cuire au four pour 15 à 20 minutes environ, selon le four. Surveiller en fin de cuisson.
  • Lorsque les brioches sont bien dorées les sortir du four, puis les disposer sur une grille pour qu'elles refroidissent.

Finition
  • Préparer un mélange d'eau de rose et de sirop de rose (en proportions  équivalentes) et en badigeonner les brioches à l'aide d'un pinceau.
  • Laisser reposer un moment avant de servir...

et  savourer ...






11 commentaires:

  1. J'y étais les vacances dernières !!!
    C'était top !! :))
    Et puis tes brioches miiiooom !

    RépondreSupprimer
  2. Très jolie page! Donne envie de venir et de goûter aux brioches !

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais pas pensé mais belle découverte!

    RépondreSupprimer
  4. Sublime recette, magnifiques photos, très bon billet ... Bravo ! Bonne soirée ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Qu'elles sont mignonnes, je t'en pique une pour mon petit déj ;)

    RépondreSupprimer
  6. Wow une belle découverte pour moi!! Merci beaucoup pour le partage!!
    Bises..

    RépondreSupprimer
  7. oh la la ça a l'air succulent tout ça yummmmm !
    www.lejournal2lauriane.com

    RépondreSupprimer
  8. Ta recette est toute jolie!! Et tes photos de La Colle sont juste sublimes!! Très bel article sur notre jolie département <3

    RépondreSupprimer
  9. on met à cuire 2 fois ?

    RépondreSupprimer
  10. Eh, mais c'était l'alambic et l'eau de rose de mon frère sur tes photos ^^

    RépondreSupprimer

Quelques mots pour donner votre avis m'aideront à progresser et persévérer !

Vos variations préférées cette semaine